Journée internationale des droits des femmes

Cette journée met en avant la lutte pour les droits des femmes !
Pour l’occasion, on vous fait découvrir ces femmes de notre écosystème, partenaires fabricantes, revendeuses, clientes, fondatrices, mères… toutes passionnées, engagées et qui nous font rêver ! Elles nous expliquent leur parcours 😉

Marion Lemaire - Splice Paris

« Splice, c’est l’aventure d’une mode plus engagée et une belle histoire humaine. Soutenant le savoir-faire local et créant des vêtements au bilan carbone réduit, vous y trouverez un vestiaire soigné composé de pièces intemporelles belles et durables. »

Marion

Dévoile-nous qui tu es

Marion, 47 ans, trois enfants adolescents, en couple (vous voyez mon homme sur la plupart de mes visuels 😉). Mariée pendant 20 ans, rangée dans une vie clichée avec une jolie carrière sur des rails, une maison bien tenue, un mari qui travaille beaucoup et beaucoup trop d’heures de nounou…

C'est quoi ta définition de l'entrepreneuriat ?

Pour moi, c’est saisir une opportunité et s’investir dans un projet qui nous ressemble. L’entrepreneur(e) se donne à fond pour le projet en lequel il croit. C’est fatiguant mais vivifiant, vibrant et motivant. Travailler en vue d’atteindre un objectif qui nous est cher, qui nous fait avancer.

Raconte-nous ton parcours, dis-nous pourquoi et comment tu t'es lancée dans l'entrepreneuriat

J’étais directrice de projet dans une grand banque, j’aimais beaucoup ce que je faisais mais me sentais un mini pion dans le système. J’étais ultra investie dans mon boulot, gérais tant bien que mal ma maison et mes enfants mais cela ne me convenait pas.

Mon mari et moi avons pris conscience il y a une dizaine d’années des enjeux liés au réchauffement climatique et aux délocalisations. Nous avons donc progressivement changé notre mode de vie pour consommer moins d’énergie, moins de ressources et soutenir l’emploi et les savoir-faire locaux. Cela a commencé par l’alimentation en consommant local et bio mais cela n’était pas suffisant. Nous avons bien sûr décidé d’acheter des vêtements fabriqués en France et si possible de marques transparentes, mais cela était très difficile voire pour certains produits impossible.

J’ai donc décidé de me lancer. Il me fallait trouver une matière première locale et naturelle, j’ai choisi le lin dont la France est le premier producteur. Je suis jusqu’au-boutiste, alors je voulais du 100% français. J’y suis à 96% car le lin que j’utilise ne peut plus être filé en France (ça va revenir, nous y travaillons…). Même les emballages, les étiquettes, les boutons sont fabriqués dans l’hexagone.

Suivez les aventures de Marion sur Instagram et sur www.splice.paris

Sara De Belloy - Les pas petits

« Les Pas Petits c’est l’histoire d’une maman qui avait envie de changer de cap tout en repensant la façon de chausser les enfants. Après plus de 10 ans d’expérience dans le marketing, notamment dans la création et le lancement de marques, l’entrepreneuse lilloise décide de se lancer dans le développement de chaussons souples multi-usages pour enfants, pensés et confectionnés dans les Hauts-de-France. »

Dévoile-nous qui tu es

Hello à tous, Ravie de pouvoir échanger avec vous, merci à la super équipe de la Gentle Factory ! Moi c’est Sara, j’ai bientôt 34 ans et maman de deux petites filles, Romane et Olivia. J’ai fait mes études en Ecole de Commerce dans les Hauts de France et en Picardie avant de partir loin loin loin vivre à l’étranger !!! Après 8 ans passés à travailler dans la création de marque et à voyager beaucoup, me voilà de retour en France et dans le Nord avec ma petite famille, et hyper motivée par Les Pas Petits !

C'est quoi ta définition de l'entrepreneuriat ?

Entreprendre c’est mettre en action un projet qui nous anime. Pour moi c’étaient Les Pas Petits ! Être capable de mettre en place des actions et de l’énergie pour réaliser ce projet c’est entreprendre. En fait, entreprendre c’est donner de la couleur, de la vie à un projet, le rendre concret. L’entrepreneuriat c’est aussi faire de belles rencontres, dialoguer, partager son expérience, échanger des connaissances et des bons plans pour avancer et mettre tout en œuvre pour réaliser le projet. Et alors, quand entreprendre signifie développer un projet éco-responsable, que rêver de mieux ?

Sara

Raconte-nous ton parcours, dis-nous pourquoi et comment tu t’es lancée dans l’entrepreneuriat

J’ai toujours eu envie d’entreprendre, de créer mais je n’avais pas toujours la bonne idée ! Lors de mes missions à l’étranger, j’étais très autonome sur mes projets, je pilotais déjà, la seule différence et pas des moindres était que le budget était alloué par la société. De retour en France, je prends de nouvelles fonctions et perds ce côté opérationnel qui m’anime tant. En parallèle, toujours à la recherche du meilleur pour ma fille et à l’affut des innovations, je me rends compte que ce que je recherche pour les pieds de Romane n’existe pas en tant que tel.  Ses premiers pas et son envie de s’aventurer partout m’ont donnée cette idée de développer des chaussons pratiques, funs et stylés qui pourraient être portés quasiment partout, en intérieur comme en extérieur.

Une bonne idée en tête, et une envie de changer de cap ont été le déclencheur ! Dans ce projet, j’avais également une envie de créer un produit ayant du sens. Il me tenait à cœur que mes valeurs personnelles de respect de l’environnement transparaissent dans les Pas Petits !

Retrouvez Sara et Les pas petits sur Instagram et sur www.lespaspetits.com

Béatrice Lecerf - Les savons de Béa

« L’histoire des Savons de Béa voit le jour en été 2018. Béatrice fabrique des savons 100% naturels chez elle en utilisant la méthode de saponification à froid. Son objectif : prendre soin de votre peau et de votre bien-être au quotidien grâce à des savons et des baumes naturels doux et nourrissants. »

Béatrice

Dévoile-nous qui tu es

J’ai 56 ans, je suis mariée et maman de quatre enfants. Ingénieure en agriculture de formation, je gère une exploitation agricole dans l’Aisne et j’ai créé une entreprise de cosmétiques, Les Savons de Béa, depuis deux ans. Je vis donc à la campagne en harmonie avec la nature.

C'est quoi ta définition de l'entrepreneuriat ?

L’entrepreneuriat est une aventure parfois semée d’embûches mais passionnante. Pour entreprendre, la passion, la rigueur, la ténacité et l’optimisme sont des qualificatifs favorables à l’épanouissement dans cette aventure.

Rien n’est jamais gagné d’avance mais tout est possible si l’on s’en donne les moyens. Vive les entrepreneurs !

Raconte-nous ton parcours, dis-nous pourquoi et comment tu t'es lancée dans l'entrepreneuriat

Mes enfants étant tous devenus indépendants, je souhaitais me réaliser dans une activité qui me correspondait. Etant adepte des cosmétiques bio depuis plusieurs années et proche de la nature, j’ai voulu créer ma propre marque de cosmétiques : les Savons de Béa, pour pouvoir offrir au plus grand nombre des soins de haute qualité grâce à des ingrédients bio et une formulation simple et efficace. Je me suis bien sûr formée pour compléter mes compétences.

L’entreprenariat est une vraie aventure, qui vous fait vous remettre en question au quotidien. Il faut être persévérant, assidu et avoir confiance en soi. Rien n’est facile mais l’aventure est passionnante.

(Re)découvrez Béatrice et ses cosmétiques sur Instagram et sur www.lessavonsdebea.com

Laury Bonjean - Bewööd

« En créant la marque lilloise Bewööd en 2015,  Laury a réussi à proposer de jolis accessoires en bois, entièrement made in France, éthiques et responsables et solidaires… »

Dévoile-nous qui tu es

Je m’appelle Laury Bonjean, native de Dunkerque j’ai 33 ans et je vis à Lille depuis mes 18 ans. Graphiste et créatrice de la marque de bijoux et accessoires en bois BEWÖÖD que j’ai créé en 2015. Le dessin et moi c’est une grande histoire d’amour qui a commencé dès l’âge où j’ai pu tenir un crayon dans mes mains. La faune et la flore sont une grande source d’inspiration pour moi. Dans la vie de tous les jours, je suis locavore et tend vers le zéro déchet, et ça déteint dans mon travail.

C'est quoi ta définition de l'entrepreneuriat ?

L’entrepreneuriat ? C’est un défi du quotidien, un challenge, une passion qui tient en haleine. C’est se mettre en danger, aller au-delà de nos compétences pour en acquérir de nouvelles. C’est ne jamais s’ennuyer car il faut toujours penser à comment se réinventer et par quels moyens…

smart

Raconte-nous ton parcours, dis-nous pourquoi et comment tu t'es lancée dans l'entrepreneuriat

C’est un choix qui s’est imposé à moi tout naturellement. Suite à mes études en Biologie puis en Graphisme, je me suis recentrée sur ma passion première qui était le dessin. En faisant un stage d’initiation à la découpe laser dans un Fablab, je suis tombée amoureuse de cette technologie qui pouvait mettre en forme mes dessins. Utiliser le bois comme support était alors une évidence car mon père travaille cette matière depuis toujours. De là est né BEWÖÖD, une marque à vocation éthique et durable. Chaque choix que je fais est pensé et réfléchi de manière qu’il y ait le moins de déchets possible, à travailler avec des ateliers et professionnels locaux pour en faire un cercle vertueux.

Suivez Laury dans ses aventures sur Instagram et sur www.bewoodstore.com

Delphine Pellerin - Maine Ateliers

« Depuis 1986, les hommes et les femmes de Maine Ateliers (Entreprise Adaptée) sont collectivement et personnellement engagés autour de 5 valeurs : le respect, la confiance, l’adaptabilité, la satisfaction des clients et du personnel, et l’ouverture d’esprit.
Entreprise spécifique, Maine Ateliers emploie 80% de ces salariés en situation de handicap. Maine Ateliers s’attache à développer des activités durables. »

Delphine

Dévoile-nous qui tu es

Delphine PELLERIN, bientôt 46 ans, en couple, 2 enfants + 1 ! Heureuse, épanouie, j’aime la vie que je mène :
Professionnellement, je dirige une association que nous venons de transformer en SCOP au 1ER janvier, les salariés m’ont élue PDG : quelle belle marque de confiance ! Cette entreprise, en plus des produits et services qu’elle vend, réalise une mission sociale d’insertion durable dans l’emploi, de personnes en situation de handicap. Me sentir utile, c’est ce qui me nourrit. Ma 2è nourriture : apprendre ! Alors je suis investie bénévolement dans plusieurs réseaux, où j’apprends en permanence sur la nature humaine, sur la politique, sur l’économie, sur la relation aux autres
Personnellement, mon besoin d’amour est comblé, il me manque sûrement un peu de temps pour plus profiter de ma famille et mes amis, promesse des années à venir ! Ce que les autres disent de moi : toujours positive, et toujours un projet en gestation !

C'est quoi ta définition de l'entrepreneuriat ?

Saisir les opportunités qui s’offrent à nous pour servir l’objet de l’entreprise (pour nous, notre mission sociale), oser sans prendre de risque pour la communauté. Bref, un subtil équilibre à trouver au quotidien !

Raconte-nous ton parcours, dis-nous pourquoi et comment tu t'es lancée dans l'entrepreneuriat

Ingénieure chimiste de formation, après 12 ans en prestation de services en R&D, pour la pharma, j’ai décidé de diriger une entreprise dans le secteur de l’ESS, il y a 11 ans. Comme indiqué juste au-dessus, j’ai quitté le statut de salariée pour devenir PDG de notre belle entreprise il y a 2 mois.
Pourquoi ? C’était simplement le sens de la vie, une évidence que cette association devait se transformer vers un tel statut et c’était en accord avec le Comité de Pilotage qui a concouru à écrire cette nouvelle page.

Retrouvez Delphine et Maine Ateliers sur www.maineateliers.com

Marie-Laure Mouillon - Chouette France

« Chouette France est une boutique multimarques au cœur du centre ville de Dijon, proposant exclusivement des produits fabriqués en France. La boutique s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent donner un sens à leurs achats en accédant à des produits de qualité et durables pour une consommation moins instinctive et plus raisonnée, tout en étant économiquement et socialement solidaires. »

Dévoile-nous qui tu es

Je suis Marie-Laure, j’ai 48 ans, je suis mariée sans enfant mais j’ai une petite belle-fille de 15 ans. J’ai été élevée dans une grande famille avec 8 frères et sœurs à la campagne. J’ai fait mes études de comptabilité-finances à Dijon, capitale de la Bourgogne, et j’y suis restée depuis.

C'est quoi ta définition de l'entrepreneuriat ?

Pour moi l’entrepreneuriat est comme un couteau multifonctions. Il faut savoir tout faire : maîtriser la technique liée à son métier, être gestionnaire, savoir accompagner ses équipes, être à l’écoute de son environnement, savoir prendre les décisions qui s’imposent, savoir rebondir, savoir se remettre en question mais c’est aussi savoir s’entourer et se faire aider si nécessaire. L’entreprenariat répond à mon besoin de variété ! Chaque journée est bien remplie et est chaque fois différente ! L’ennui est impossible. Être entrepreneur c’est aussi accéder à une certaine forme de liberté dans ses choix, dans la philosophie ou les valeurs que l’on souhaite donner à son entreprise ou encore dans sa marque. Bref être entrepreneur, c’est être toujours en mouvement !

Marie Laure

Raconte-nous ton parcours, pourquoi et comment tu t'es lancée dans l'entrepreneuriat

Après seize ans d’expérience comme contrôleur de gestion puis contrôleur financier dans l’industrie automobile, j’ai décidé de changer de vie il y a 6 ans en devenant commerçante indépendante. Je propose dans ma boutique des produits (mode et accessoires) exclusivement fabriqués en France.

Le groupe pour lequel je travaillais a décidé de fermer définitivement le site bourguignon en faveur d’une délocalisation dans un pays de l’Europe de l’Est. Comme les 150 autres salariés du site, je perdais donc mon emploi. Par ailleurs, j’avais une forte envie d’entreprendre, de changer de secteur et de me diriger vers une activité plus variée. Ce licenciement fut pour moi, une opportunité qu’il ne fallait pas laisser passer. J’ai donc pris un peu de temps pour réfléchir à un métier qui correspondait mieux à mes valeurs c’est-à-dire avec plus d’humain, plus de local et plus de solidarité économique vis-à-vis des entreprises françaises.

Retrouvez Marie-Laure et Chouette France sur Instagram et sur www.chouette-france.fr