PORTRAIT #8 LES EXTRAORDINAIRES VINCENT&GAËTAN

Les Détritivores apportent au quotidien des Lyonnais une solution innovante de compostage locale. L’entreprise propose de récupérer les biodéchets des cantines et des restaurants et de les réutiliser en compost pour faire du maraîchage urbain, périurbain ou pour les espaces verts. A la Gentle, on a tout de suite adoré leur incroyable aventure. Comme nous, les Détritivores s’engagent à rendre le monde meilleur, nous on adore alors on vous partage! Portrait de deux super-héros de l’environnement, Gaétan et Vincent, les deux fondateurs des Détritivores Lyon.

 Gaétan Vincent, parlez-nous un peu de vous…

 Gaétan : Je suis un ch’ti, marié à une lyonnaise ! Je suis arrivé il y a 8 ans à Lyon pour créer une entreprise de collecte et recyclage des déchets de bureau, qui emploie maintenant 38 personnes. J‘ai rencontré Vincent pendant nos études à Lille et en 2017 nous avons eu l’envie de créer une entreprise qui permettrait aux acteurs de la restauration de travailler sur le gaspillage alimentairede collecter et composter en ville. Créer une boucle locale d’économie circulaire, au service des restaurateurs et des jardiniers urbains ! 

 Vincent : Ch’ti également, ingénieur de formation et vraiment intéressé par le monde du déchet, je suis rentré chez un des leaders du déchet : 5 ans à la direction technique puis 5 en tant que responsable d’exploitation ! Ayant saisi le défi des biodéchets, je me suis lancé, dans le sillage de Bordeaux et avec le soutien du projet « territoire 0 chômeur », dans l’aventure avec Gaétan.

 

Mais finalement, expliquez-nous réellement en quoi consiste les Détritivores ? 

A l’unisson   : 
Nous avons deux objectifs  :

Le premier objectif rassemble en réalité 5 activités complémentaires : aider les lieux de restauration à organiser le tri des déchets alimentaires, former pour que cuisiniers et convives luttent ensemble contre le gaspillage, collecter, composter localement et distribuer le compost aux agriculteurs urbains et aux particuliers.  Notre deuxième objectif est de créer des emplois solidaires, nous voulons concilier utilité environnementale et égalité des chances ! 

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ? 

Gaétan : Je m’occupe particulièrement du développement commercial. C’est un plaisir d’apporter une solution à nos clients qui sont en attente d’un service fiable, de proximité, porteur de sens et entièrement transparent. 

Vincent : Ce qui me le plait le plus c’est d’être dans l’action et le concret, à chaque collecte et session de compostage je suis fier d’avoir participé avec le reste de l’équipe au sauvetage de ces biodéchets de l’incinération ! 

Dressons vos portraits chinois…

Si tu étais un animal marin, tu serais … 

Gaétan : Un dauphin, parce j’aurai besoin de sortir la tête de l’eau, de respirer et de voir le ciel de temps en temps ! 

Vincent : Un pingouin pour le coté double face : lent et maladroit sur terre, rapide comme l’éclair dans l’eau, on est souvent surpris des qualités cachées de chacun ! 

Si tu étais un grand navigateur, tu irais …
 

Gaétan : Aux îles Lofoten pour conjuguer navigation, neige, et montagnes. 

 Vincent : Vers le Groenland pour voir l’immensité d’un iceberg !

Si tu étais un fleuve, une mer ou un océan tu serais … 

 Gaétan : Le Rhône, dont je profite des magnifiques lumières au quotidien, à vélo. 

 Vincent : Une mer calme, chaude et transparente regorgeant de coraux et de poisson !

Qu’est-ce que c’est La Gentle Factory pour toi ? 

Gaétan : Un super projet qui, comme nous, favorise le local, le durable, l’utile, et le beau ! 

Vincent : C’est l’équivalent des Détritivores pour les vêtements : plus éthique, plus local, moins mais mieux !

Que fais-tu dans ton quotidien pour protéger l’eau ? 

Gaétan : Comme tout bon ch’ti, je ne bois que de la bière !  Non sans blague j’achète autant que possible des vêtements en coton bio et je récupère l’eau de pluie pour arroser mes plantes. 

 Vincent : La meilleure philosophie pour protéger cette ressource, comme toutes les autres, c’est de reconsidérer tous nos actes de consommations et distinguer l’indispensable de l’inutile. Par exemple l’indispensable c’est l’eau, l’inutile c’est la bouteille en plastique !

Qu’est-ce qu’on vous souhaite pour la suite des Détritivores ? 

Vincent : Que les producteurs de biodéchets continent de s’engager avec nous pour un traitement plus intelligent de cette ressource ! 

Gaétan : De donner envie à plein de restaurateurs de trier et composter en ville avec nous, et ainsi de contribuer à faire de Lyon, capitale de la gastronomie, la capitale de la gastronomie DURABLE

 

Nos deux super-héros portent notre Tee-shirt Philibert  » Gentleman Français »