Nouvelle capsule – Biodiversité marine

Nos océans abritent une biodiversité très importante et tellement belle : cette collection capsule du mois de juin la met en avant pour rappeler l’importance de protéger nos océans et tous les êtres qui y vivent !

Des menaces sur nos océans !

Beaucoup de menaces pèsent sur nos océans, et toutes sont les conséquences des activités humaines… Pollution plastique, surpêche, acidification, zones mortes… Les mers souffrent beaucoup et les conséquences sont souvent irréversibles…

Pollution plastique

8 millions de tonnes de déchets plastiques : c’est ce que nous déversons dans la mer chaque année.
150 millions de tonnes : c’est ce que les océans contiendraient, soit le même poids de 1,5 million de baleines bleues (alors qu’il n’en reste que 60.000…).

Pollution physique, ingestion par les animaux marins mais également pollution chimique liée aux additifs ajoutés lors de sa fabrication… Le plastique est un vrai fléau dont sa consommation est à éliminer !

Ce plastique est même présent au fond de la fosse des Mariannes, soit à 11 km de profondeur.

Surpêche

Un tiers : c’est la partie des stocks mondiaux de poissons qui sont surexploités.
Deux tiers : ce sont ceux qui sont exploités au maximum.
20 % : c’est le pourcentage de captures mondiales, toutes pêches confondues, qui se font lors d’activités de pêche illicite, non déclarée ou non réglementée.

L’aquaculture représente la moitié de la production mondiale de poissons et nécessite elle-même de la pêche pour nourrir les poissons d’élevage.

Eutrophisation

Eutroquoi ? On vous explique ! On parle d’eutrophisation quand un écosystème aquatique est envahi par les algues.

La cause : un apport excessif de nutriments (azote et phosphore) issus de rejets agricoles (engrais), domestiques (eaux usées) et industriels.
La conséquence : un manque d’oxygène dans l’eau et la mort de plusieurs organismes aquatiques.

Emissions de gaz à effet de serre

Les émissions de gaz à effet de serre (essentiellement gaz carbonique, méthane et protoxyde d’azote) ne cessent d’augmenter et n’ont pas une, mais deux conséquences sur les océans :
-Acidification de l’eau de mer
-Hausse de la température de l’eau de mer

Ces deux impacts entraînent beaucoup d’effets secondaires qui représentent désormais le plus grand danger pour la vie dans les océans mais aussi sur terre.

Mode responsable zéro plastique
Mode responsable

Pourquoi les protéger ?

Save the ocean !

Le message est bien porté par notre sweat Sacha ! Bien évidemment, il est important de protéger nos océans et on vous explique pourquoi !

Nos océans nous permettent de respirer

Près de la moitié de l’oxygène produit chaque année sur notre planète vient de l’océan ! Les océans absorbent également 30 % des émissions mondiales de CO2.
Ils sont indispensables à la lutte contre les changements climatiques.

Une pollution plastique immense

300 millions de tonnes : c’est le poids de plastiques que nous produisons par an.
8 millions de tonnes : c’est le poids de déchets plastiques qui finissent dans nos océans – l’équivalent d’un camion poubelle chaque minute.

Les débris marins les plus courants sont constitués de matières plastiques et synthétiques qui ont des effets désastreux sur la faune marine et les oiseaux de mer.

Une biodiversité incroyable et menacée

La surexploitation de nos océans a des effets directs et manifestes sur la biodiversité marine : 90 % des stocks commerciaux sont entièrement exploités, voir même surexploités. Quand un stock risque de s’effondrer, l’ensemble de l’écosystème est touché, c’est toute une chaîne alimentaire !

Les ressources diminuent alors que trois milliards de personnes ont besoin de poisson pour leur apport en protéines animales. La sécurité alimentaire est donc également un véritable enjeu !

64 % des océans n’appartiennent à aucun pays ! Ces eaux internationales, zones maritimes qualifiées de « haute mer », nous appartiennent donc à tous. Nous devons donc les préserver !

Tee-shirts coton recyclé made in France
Tee-shirts coton recyclé made in France

6 gestes à adopter !

S’informer

Il est nécessaire de s’informer sur les mers et les océans ! Plus nous nous informons, plus notre envie de les protéger est grande !

Cuisiner des espèces non menacées

Cela ne vous surprendra pas, on vous l’a dit plus haut : les poissons sont victimes de la (sur)pêche. Mais bien sûr, le poisson est un plat qu’on aime déguster ! Alors si vous aimez le poisson et que vous souhaitez le cuisiner, choisissez plutôt des espèces qui ne sont pas en voie d’extinction.

Eviter les produits cosmétiques avec des microbilles

Alors, d’abord, qu’est ce que sont les microbilles ? Ce sont des petites particules en plastique qui se trouvent dans plusieurs produits cosmétiques, qui finissent souvent dans les eaux et sont mangées par des animaux marins… On peut donc les retrouver dans la chaîne alimentaire.

Limiter la pollution plastique

Un véritable fléau des océans… A nous d’agir en limitant, voir en bannissant le plastique. Moins de plastique à terre, moins de plastique en mer.

Réutiliser et recycler ses produits

Un produit réutilisé ou recyclé est un produit qui ne finit pas dans la mer.

Participer aux initiatives de nettoyage

Alors oui, ce ne sont pas des opérations « miracle » mais elles sont très efficaces et attirent l’attention sur le problème de pollution des océans !

N’oubliez pas, chaque geste compte, tout le monde peut agir ! 😉

Short en lin made in France

Short Sofia

Couleur bleu mode responsable

La couleur bleu...

Vous le savez, le bleu fait intégralement partie de l’ADN de La Gentle Factory ! 😊
Bah oui, on le sait, si on vous demande à quoi vous fait penser la couleur bleu, vous pensez directement à l’eau et aux océans, on est d’accord ? Alors on ne pouvait pas choisir une autre couleur pour cette collection capsule Biodiversité marine qui montre à quel point il est important de protéger les océans !

Ce mois-ci, on retrouve donc le bleu dans toutes ses nuances : bleu ciel, indigo, bleu marine, bleu nuit ou encore bleu pétrole… de quoi laisser aller notre créativité ! 😉 Bien sûr, on adore aussi le bleu pour son style indémodable ! Et oui, citez-nous au moins une couleur avec laquelle le bleu ne s’accorde pas ?! Nous on n’a pas trouvé…

Couleur bleu mode responsable

Nos engagements pour les océans !

A La Gentle Factory, on s’engage à notre échelle pour préserver nos océans !

Réduire notre consommation d’eau

Nous utilisons des fibres recyclées qui divisent par deux la quantité d’eau utilisée lors de la phase de production depuis les matières premières jusqu’à la livraison dans notre entrepôt.

Nous utilisons des fibres biologiques, leur processus de production est moins gourmand en eau que la production de coton conventionnel parce que le coton bio est très peu irrigué, le système de culture compte principalement sur les précipitations naturelles.

Notre teinturier de chaîne et trame récupère 100% de ses eaux de pluie, il ne consomme pas d’eau, il l’utilise !

La Gentle Factory engagements eau
La Gentle Factory engagements eau

Limiter la pollution de l’eau

Nous utilisons des fibres recyclées qui sont déjà teintes, nous évitons toute la pollution des eaux liées à la teinture, et cela pour 25% de nos intemporels.

Nous utilisons des fibres biologiques, cultivé sans engrais chimique ni pesticide, le coton biologique évite toute la pollution des eaux liée aux engrais chimiques. 35% de nos intemporels aujourd’hui utilisent des fibres biologiques.

Nous travaillons avec trois teinturiers, chacun spécialisé dans son domaine (maille ou encore chaîne et trame) et tous les trois sont certifiés Oekotex. Ils respectent un cahier des charges stricts qui limite la pollution des eaux.

La Gentle Factory engagements eau

Découvrez notre nouvelle capsule Biodiversité marine sur notre site ! 😉