Le Monde d’Après…

Le monde s’est arrêté… et nous offre l’opportunité d’écrire ensemble le monde d’après !

Depuis le 17 mars, nous sommes tous confinés. Depuis le début du confinement, selon une étude réalisée par la plateforme Greenly, nous observons en France une chute de 62% des émissions de gaz à effet de serre. Cette diminution impressionnante s’explique par nos modes de vie fortement ralentis : moins (ou pas) de transport, et moins d’impact lié aux achats alimentaires. De quoi nous amener à reconsidérer nos modes de vie et nos modèles économiques…

La nature semble reprendre ses droits et les animaux réinvestissent les villes abandonnées par les Hommes…

Dans le parc national des calanques, des espèces animales profitent du calme et sortent de leurs cachettes. On a pu observer ces derniers jours des groupes de dauphins ou des bancs de thons près des côtes.

Les oiseaux qui nichent habituellement sur les archipels se retrouvent en groupe sur l’eau, comme s’ils faisaient un pied de nez à chacun d’entre-nous.

Nombre d’experts semblent être d’accord avec les effets bénéfiques du confinement quant à la qualité de l’air. Les sommets de l’Himalaya sont désormais visibles à plus de 200km, du jamais vu !

Mais faut-il vraiment se réjouir de tout cela ?

Tous ces changements ne sont malheureusement pas structurels. On peut donc craindre à juste titre que toutes les réductions d’émissions de gaz à effet de serre liées au coronavirus disparaissent dès que les transports seront rétablis, et que la pollution atmosphérique reprenne son rythme initial…

Pour un grand nombre d’acteurs civiles et économiques, le confinement nous a toutefois appris à travailler différemment de façon radicale : nous avons appris à communiquer différemment pour continuer à collaborer tout en limitant drastiquement les déplacements professionnels.

Nous avons (re)créé du lien avec notre écosystème personnel ou professionnel. Combien d’entre-nous ont enfin pris le temps de prendre des nouvelles de personnes dont ils n’avaient plus de nouvelles depuis longtemps ?

Nous avons appris à nous mobiliser de façon solidaire et cela très très vite pour augmenter des capacités de production pour des biens de premières nécessités, et cela dans toutes les industries.

A la sortie du confinement, nous aurons donc deux choix face à nous : reprendre nos modes de vie d’avant, pas assez soucieux de l’avenir de la planète ou changer radicalement nos modes de vie.

 

Cette crise mondiale sans précédent nous oblige tous à repenser profondément nos entreprises, nos modèles économiques pour construire ensemble le monde d’après, en mettant en oeuvre la transformation sociale, environnementale et sociétale dont la planète a fondamentalement besoin.

A La Gentle Factory, nous avons besoin de vous pour construire le monde de demain

Vous le savez, à La Gentle, nous sommes une équipe d’hommes et de femmes passionné(e)s, véritablement engagé(e)s pour prendre soin de la planète. Nous sommes tous animés par une vision commune : une autre mode est possible.

Nous réfléchissons depuis le début de notre histoire à œuvrer pour réduire notre empreinte sur la société et la planète. Mais est-ce suffisant ? Avions-nous poussé nos réflexions suffisamment en profondeur ?

Définitivement NON ! C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de lancer un grand questionnaire auprès de l’ensemble de notre communauté, de nos clients en passant par nos partenaires fabricants et nos partenaires revendeurs pour nous aider à construire notre entreprise de demain !

Nous avons des enjeux non seulement logistiques et de chaîne de valeurs, mais aussi d’animation de notre écosystème et d’utilité sociale comme environnementale.

  • Même si nous produisons localement, nous sommes toujours dépendants pour nos matières premières, notamment notre coton biologique ou encore notre polyester recyclé.
  • Même si nous œuvrons pour un écosystème de consom’acteurs, nous nous sommes rendus compte de nos fragilités respectives.
  • Même si nous modélisons notre empreinte environnementale depuis nos début pour chacun de nos produits, nous sommes toujours dépendants d’un système logistique perfectible pour une empreinte carbone nulle.

 

Aidez-nous à bouger nos lignes, à faire de notre entreprise une entreprise dont l’impact sera toujours plus positif pour la planète ! Pour cela, répondez à notre grand questionnaire afin que nous puissions construire, ensemble, le monde d’après. On collectera ainsi toutes vos bonnes idées, avis, aspirations, envies…