Les coulisses de recyclage

Les coulisses de recyclage

Un jour… Tout finit pour le vêtement. Et c'est là que tout commence !

En partenariat avec Le Relais, nous nous impliquons dans la collecte des vêtements usagés pour multiplier les sources d'approvisionnement. Une fois collectés, les vêtements font l'objet d'un tri méthodique. Les pièces en bon état seront réutilisées sans transformation. Les autres feront l'objet de diverses actions pour récupérer un maximum de matière première exploitable. 

Sur 10 vêtements récupérés par Le Relais, 6 sont réutilisés dans l'état, 3 sont recyclés et le reste produit de l'énergie par incinération

 

 


Le recyclage du polyester de la bouteille à la merveille !

Bien sûr, tout le monde sait comment ça marche ! Voici quand même un petit rappel "au cas où" : les bouteilles sont d'abord triées par couleurs. On fait de gros paquets en séparant les bouteilles transparentes, les bleues, les vertes et jaunes… Et toutes les autres. Un nouveau tri est effectué pour réunir les plastiques qui ont des compositions similaires et hop : on mixe !

Les bouteilles sont ainsi transformées en petites paillettes. Ce sont ces petites paillettes fondues et filées qui vont devenir le textile recyclé.

 


Le recyclage du coton

Allez, on imagine un gros tas de linge de toutes les couleurs et de toutes les formes qui provient de la collecte ou de chutes d’atelier. Comment faire du neuf avec du vieux ? Ca commence par un gros tri par couleurs et par matières. Pour éviter les teintures et autres traitements chimiques, les fibres rouges resteront rouges, et c'est pareil pour toutes les couleurs. Les textiles passent ensuite à l'effilochage. Là c'est tout bête : on les met dans un gros tambour équipé de lames et on arrête de tourner seulement quand il ne reste plus que de petits fils dans le fond de la machine. Après cette étape, on a presque l'impression d'avoir du coton naturel dans les mains. A une petite différence près : les fibres sont très courtes. Pour simplifier le filage, on va donc mélanger à ces fibres le polyester des bouteilles, et c'est parti pour le filage.

A la fin du processus le tissu donne des vêtements "comme neufs" avec une empreinte énergétique bien moindre. 

27/02/2014 Les coulisses 7694